Accueil Dossier Palmarès des départements les plus demandés sur les plaques d’immatriculation des français

Palmarès des départements les plus demandés sur les plaques d’immatriculation des français

classement plaque immatriculation
Dossier
Par Michaël le 29 mars 2021

Il y a un mois, l’étude réalisée par le site Eplaque révélait le classement des départements les plus appréciés des français en se basant sur la demande des plaques d’immatriculation. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les résultats parlent d’eux-mêmes.

Des résultats corsés

Les grands champions de ce palmarès sont très largement les Corses ! L’étude proposée par le site Eplaque montre que le drapeau Maure apposé à la plaque minéralogique, et couplé au 2A ou 2B, rencontrent un franc succès auprès des automobilistes. La raison ? Un très fort sentiment d’appartenance des habitants de l’Île de Beauté, qui aiment revendiquer leur ancrage au territoire. En effet, la Corse est connue pour son fort régionalisme, au même titre que les Bretons ou encore les Alsaciens. Mais une autre raison, plus subtile, se cache derrière ce résultat de classement surprenant : la volonté de se protéger. Une plaque immatriculée 2A ou 2B permettrait ainsi inconsciemment de s’imposer davantage sur la route, les Corses étant réputés pour leur sang chaud. Depuis que la loi, depuis 2009, n’oblige plus les français à changer de plaque dès lors qu’ils déménagent, ces derniers s’en donnent donc à cœur joie pour montrer d’où ils viennent.

Les Corses sont suivis de près par les départements de la Savoie (73) et de la Haute-Savoie (74). Mayotte rentre également dans le top 5 des plaques d’immatriculation les plus plébiscitées par les français. En ce qui concerne les plaques les plus vendues par la plateforme en ligne Eplaque, on retrouve une nouvelle fois la Haute-Savoie, qui semble décidée à rester en tête, mais aussi les Bouches-du-Rhône.

Les cancres du palmarès

Ceux qui se retrouvent tout en bas du classement sont les départements de banlieue parisienne, le 93 et le 94. Visiblement boudés par les français, ces territoires ne font l’objet que d’un faible attachement par leurs habitants. Il faut dire que les parisiens au volant souffrent bien souvent d’une mauvaise réputation, et n’osent pas s’aventurer dans le sud immatriculés 93 et 94, de peur qu’on leur cherche des noises.

On peut également citer la Loire, la Mayenne et les Deux-Sèvres sur le podium des mauvais élèves. En effet, ce sont les départements qui ont le moins de succès auprès des français, qui ne tiennent pas à les voir apposés sur leur plaque d’immatriculation.